À Charles Spon, le 22 juin 1655
Note [6]

De Michel Moreau, conseiller au Grand Conseil, prévôt des marchands (1632-1638), lieutenant civil de la prévôté et vicomté de Paris, Tallemant des Réaux (Historiettes, tome ii, page 261) dit qu’il :

« avait emprunté pour être lieutenant civil. On disait “ cet homme s’acquitte bien de sa charge ” car il volait en diable et demi. Il n’avait pas passé pour voleur dans les intendances qu’il avait eues. Je crois qu’il avait les mains nettes. Il était effectivement bon homme ; je ne lui ai jamais vu rien reprocher que ce que je viens de marquer. »

De son mariage avec Isabelle Luillier (épouse en secondes noces d’Étienne d’Aligre) naquit Michel-Jérôme qui fut reçu conseiller au Grand Conseil le 21 novembre 1652 à la place de Jacques Amelot. Il fréquenta Pellisson et Mlle de Scudéry, et figure dans la Gazette de Tendre sous le nom d’un jeune étranger. Il avait été l’ami de Scarron, qui lui dédia sa nouvelle tragi-comique intitulée La Précaution inutile (1655) :

« J’étais prêt d’envoyer mon livre à Monsieur Moreau, quand on m’est venu affliger des nouvelles de sa mort. J’ai voulu conserver à la mémoire d’un ami, qui me fut si cher, ce que je lui avais destiné pendant sa vie. Je n’ai point connu d’homme de son âge qui eût plus de mérite que lui et je crois qu’il n’a pas un de ses amis qui le regrette plus que moi. »

Ami estimé de Ninon de l’Enclos, il mourut sans en avoir reçu aucune faveur, dit de lui Tallemant des Réaux (Adam).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 22 juin 1655. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0405&cln=6

(Consulté le 19.11.2019)

Licence Creative Commons