À André Falconet, le 15 août 1659
Note [6]

La destitution de Richard Cromwell avait plongé l’Angleterre dans le trouble. Les partisans de la restauration royale avaient fomenté une insurrection générale. Bien informés par leurs espions, les républicains neutralisèrent les conjurés, à l’exception de sir George Booth qui, ignorant que le complot avait été éventé, entama les hostilités en prenant la ville de Chester à la date qui avait été initialement convenue pour le soulèvement général (27 juillet). Un autre chef royaliste, sir Thomas Myddleton s’en alla au Pays de Galles pour tenter de prendre Bristol. Le 9 août, le général républicain John Lambert mit les royalistes en déroute et mata entièrement leur soulèvement. L’affaire se termina en ridicule : Booth s’était enfui déguisé en femme, mais il fut dénoncé par un aubergiste à qui il avait demandé un rasoir et fut capturé (Plant).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 15 août 1659. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0573&cln=6

(Consulté le 17.01.2021)

Licence Creative Commons