À Charles Spon, le 17 novembre 1662
Note [6]

Le P. Théophile Raynaud était alors âgé de 75 ou 76 ans (v. note [8], lettre 71). Guy Patin parlait ici des deux premiers des 20 tomes de ses Opera omnia, tam hactenus inedita, quam alias excusa, longo authoris labore aucta et emendata [Œuvres complètes, déjà éditées comme encore inédites, enrichies et corrigées par le long travail de l’auteur] éditées par les soins du R.P. Jean Bertet (Lyon, Horace Boissat et Georges Remeus, 1665, 19 volumes in‑fo, et Cracovie, Annibal Zangoyski, 1669, un volume in‑4o, pour le tome xx) :

  1. Theologia Patrum, ad templorum et scholarum usum. Christus Deus homo [Théologie des Pères, pour l’usage des églises et des écoles. Le Christ, Dieu fait homme] ;

  2. De attributis Christi Theologia Patrum [Théologie des Pères sur les attributs du Christ] ;

  3. Moralis disciplina [Discipline morale] ;

  4. De virtutibus et vitiis, accurata et florulenta Tractatio [Enseignement soigné et fleuri sur les Vertus et les vices] ;

  5. Naturalis, sive Entis increati et creati, intra supremam abstractionem, ex Naturæ lumine investigatio [Recherche du naturel, ou de l’Être créé et incréé, dans l’intérieur de la suprême abstraction, d’après la lumière de la Nature] ;

  6. Eucharistica [Eucharistiques] ;

  7. Marialia [Mariales] ;

  8. Hagiologium Lugdunense [Hagiologie lyonnaise] ;

  9. Hagiologium exoticum [Hagiologie des autres contrées] ;

  10. Pontificia [Pontificales] ;

  11. Critica sacra [Critique sacrée] ;

  12. Miscella sacra [Variétés sacrées] ;

  13. Opusculorum miscella philologica [Variétés philologiques des opuscules] ;

  14. Opuscula moralia [Opuscules moraux] ;

  15. Heteroclita spiritualia et anomala pietatis, cælestium et infernorum [Irrégularités spirituelles et anomalies de la piété, des cieux et des enfers] ;

  16. seconde partie des Heteroclita spiritualia (v. note [2], lettre 651) ;

  17. Ascetica [Ascétiques] ;

  18. Polemica [Polémiques] ;

  19. Operum omnium indices generales [Index généraux des œuvres complètes] ;

  20. Apopompæus admodum rara, tomus vigesiumus et posthumus per anonymum novissime digestus [Reliquats de très grande rareté, vingtième tome posthume que composa tout récemment une main anonyme].

Tout ce début de lettre a été omis dans l’édition de Bulderen.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 17 novembre 1662. Note 6

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0736&cln=6

(Consulté le 04.12.2022)

Licence Creative Commons