À André Falconet, le 8 décembre 1662, note 6.
Note [6]

« Nul ne peut être dit heureux avant sa mort, sinon momentanément » ; Ovide, Métamorphoses, livre iii, vers 135‑137 :

                 sed scilicet ultima semper
excpectanda dies hominis, dicique beatus
ante obitum nemo supremaque funera debet
.

[Mais il faut attendre l’ultime jour d’un homme, car personne ne doit être dit heureux avant qu’il ne soit mort et qu’on lui ait rendu les derniers honneurs funèbres].

Le successeur de François Vautier dans la place de premier médecin du roi était Antoine Vallot, alors gravement malade.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 8 décembre 1662, note 6.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0737&cln=6

(Consulté le 05/03/2024)

Licence Creative Commons