À Vopiscus Fortunatus Plempius, le 27 juillet 1656, note 6.
Note [6]

« Le livre de Pline est un trésor, aucun n’est plus digne d’être usé par les mains des rois, car la connaissance de toutes choses ne se peut puiser plus vite d’un autre ».

V. note [4] du Borboniana 1 manuscrit pour la transcription complète de cet extrait tiré de l’épître dédicatoire dont Érasme a honoré l’Histoire naturelle de Pline éditée par Johann Froben (Bâle, 1525).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Vopiscus Fortunatus Plempius, le 27 juillet 1656, note 6.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1089&cln=6

(Consulté le 22/02/2024)

Licence Creative Commons