Autres écrits : Un manuscrit inédit de Guy Patin contre les consultations charitables de Théophraste Renaudot
Note [6]

« Pouvoir choisir selon sa vanité ses parents ou sa patrie ne relève ni de notre volonté ni de notre liberté : ceux que la bienveillance de Dieu nous a assignés doivent non seulement être acceptés de bon cœur, mais surtout vénérés. Je ne vois d’ailleurs pas pourquoi Érasme devrait avoir honte ou se plaindre de sa naissance » : lettre xvii de la 2e centurie des Epistolæ de Dominicus Baudius (Amsterdam, 1647, v. note [30], lettre 195) sur la vie d’Érasme (déjà commentée dans la note [2], lettre 584), qui était bâtard.

Les mots exacts de Baudius (page 194) sont :

Neque enim est nostræ spontis et optionis, ut legere possimus ad fastum parentes : æquo animo non solum habendi, sed et colendi sunt quos Dei benignitas nobis assignavit. Quamquam non video, cur Erasmum ortus sui pudere aut pœnitere debeat.
Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Un manuscrit inédit de Guy Patin contre les consultations charitables de Théophraste Renaudot. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8062&cln=6

(Consulté le 11.05.2021)

Licence Creative Commons