Annexe : La maison de Guy Patin, place du Chevalier du Guet
Note [61]

Dans l’intervalle, les décès successifs de sa belle-mère, Catherine Janson, en juillet 1650, et de son beau-père, Pierre, en janvier 1651, avaient pu accroître de 60 000 livres le patrimoine des Patin (v. notes [9] et [10], lettre 280) ; mais une autre grosse somme fut dépensée en 1651 pour racheter (15 000 livres, v. note [16], lettre 264) et sans doute embellir la propriété de Cormeilles (v. note [5], lettre 11).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : La maison de Guy Patin, place du Chevalier du Guet. Note 61

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8011&cln=61

(Consulté le 26.09.2020)

Licence Creative Commons