Annexe : Une thèse de Guy Patin : « L’homme n’est que maladie » (1643)
Note [61]

Perse (Satire v, vers 143‑145) :

Quo deinde insane ruis ? quo ?
quid tibi vis ? calido sub pectore mascula bilis
intumuit, quam non extinxerit urna cicutæ
.

[Où veux-tu courir, insensé ? Où vas-tu ? Quel est ton dessein ? Une bile violente s’est amassée sous ta poitrine, qu’une urne de ciguë ne pourrait éteindre].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Une thèse de Guy Patin : « L’homme n’est que maladie » (1643). Note 61

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8038&cln=61

(Consulté le 03.12.2020)

Licence Creative Commons