À Charles Spon, le 25 novembre 1653
Note [63]

Il ne s’agissait pas d’une thèse à proprement parler, mais du livre intitulé :

Oratio de Causa Iansenitica. Una cum scholiis, et indice præcipuorum librorum Ianseniticorum. Præfatio item Rev. Marolles, Abbatis Villa-longani, suæ in N.T. Versioni præmissa, ex Gallico in Lat. conversa, ac notis insuper illustrata. Luci exposita a Joh. Henrico Ottio, Tig.

[Discours sur la Cause janséniste, avec des commentaires et un index des principaux livres jansénistes ; et aussi la Préface que le révérend Marolles, abbé de Villeloin, a mise devant sa version du Nouveau Testament, {a} traduite du français en latin et enrichie de notes. Mis en lumière par Johannes Henricus Ottius, {b} de Zurich]. {c}


  1. Paris, 1649, v. note [27], lettre 324.

  2. Johann Heinrich Otte (Johannes Henricus Ottius, 1617-1682), ministre protestant de Zurich.

  3. Zurich, Joh. Heinricus Hambergerus, 1653, in‑8o de 110 pages. L’Oratio d’Otte (sans ses annotations) occupe les pages 1‑45, soit un tout petit peu moins de trois feuilles (signées A, B et C).

Le lien entre protestantisme et jansénisme, ici tous deux favorables à la traduction de l’Écriture sainte en langue vulgaire, accessible à tous, était un des thèmes religieux favoris de Guy Patin.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 25 novembre 1653. Note 63

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0332&cln=63

(Consulté le 07.12.2022)

Licence Creative Commons