Annexe : La maison de Guy Patin, place du Chevalier du Guet, note 63.
Note [63]

Un fusil était primitivement un mécanisme servant à enflammer la poudre : « platine d’acier qu’on applique aux armes à feu vers la culasse, qui fait du feu quand on lâche le chien sur la couverture du bassinet. » La platine était « la plaque où s’attachent le ressort et le chien ». Le fusil était un progrès sur le rouet (briquet à ressort) qui l’a précédé. Le sens du mot a évolué vers celui de « longue arme à feu qui a pour platine un fusil vers la culasse » (Furetière). Les viroles étaient les anneaux métalliques servant à fixer le canon de l’arme sur son armature en bois.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : La maison de Guy Patin, place du Chevalier du Guet, note 63.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8011&cln=63

(Consulté le 18/04/2024)

Licence Creative Commons