Annexe : Deux lettres de Guy Patin à ses fils
Note [68]

« Un médecin doit avoir un raisonnement tout prêt. Que le rouge monte au front d’un médecin sans raisonnement, comme à celui d’un jurisconsulte sans loi. »

Le second de ces adages se lit dans le Traité de la conservation de santé de Guy Patin (chapitre ii, v. sa note [89]) et a pu lui être emprunté par l’auteur putatif de la lettre (si elle est apocryphe, comme je le crois).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Deux lettres de Guy Patin à ses fils. Note 68

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8003&cln=68

(Consulté le 14.10.2019)

Licence Creative Commons