À André Falconet, le 12 octobre 1649
Note [7]

Mauger (prénom inconnu), jeune étudiant en médecine de Beauvais, s’était placé sous la protection de Guy Patin, son compatriote ; friand de voyages, il servait alors occasionnellement de courrier entre Patin et ses deux amis de Lyon, Spon et Falconet. Il ne figure pas dans les listes de médecins gradués des facultés de Paris (Baron) et de Montpellier (Dulieu). V. note [8], lettre 470, pour le seul ouvrage pseudonyme qu’on lui connaisse.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 12 octobre 1649. Note 7

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0202&cln=7

(Consulté le 03.07.2022)

Licence Creative Commons