À Claude II Belin, le 11 mars 1652
Note [7]

« Baccius, sur les vins, les thermes et les eaux ».

  • De Thermis Andreæ Baccii Elpidiani, Civis Romani, apud Sixtum Quintum Pontificum Maximum Medici, Libri septem. Opus locupletissimum, non solum Medicis necessarium, verumetiam studiosis variarum rerum naturæ perutile. In quo agitur de universa Aquarum natura, deque earum Differentiis omnibus, ac Mistionibus cum Terris, cum Ignibus, cum Metallis. De terrestris Ignis natura nova tractatio : De Fontibus, Fluminibus, Lacubus : De Balneis totius Orbis, et de Methodo medendi per Balneas. Deque Lavationum, simul atque exercitationum institutis in admirandis Thermis Romanorum. Demum ab ipso Auctore recognitum, novis historiis locupletatum, ac plus mille locis illustratum, et auctum. Quæ in singulis Libris tractentur, versa pagina indicabit,

    [Sept livres d’Andreas Baccius, natif de Sant’Elpido, {a} citoyen romain, médecin auprès du Souverain Pontife Sixte Quint, {b} sur les Thermes. Ouvrage très riche qui sera non seulement nécessaire aux médecins, mais aussi extrêmement utile à ceux qui étudient les diverses expressions de la nature. Y sont discutés la nature universelle des eaux, toutes leurs différentes variétés, et leurs mélanges avec les terres, avec les feux, avec les métaux. Traité nouveau sur la nature du feu terrestre ; sur les sources, les fleuves, les lacs ; sur les bains du monde entier, et sur la méthode de remédier par la balnéation ; sur l’admirable institution de lavage et d’exercice corporel qui étaient en vigueur dans les thermes des Romains. Maintenant revu par l’auteur, enrichi de nouvelles observations, et éclairé et accru par plus de mille citations. La page suivante {c} indique le contenu de chacun des livres] ; {d}

  • De naturali Vinorum Historia de Vinis Italiæ et de Conviviis Antiquorum Libri septem… Accessit de Factitiis, ac Cervisiis deque Rheni, Galliæ, Hispaniæ, et de totius Europæ Vinis, et de omni Vinorum usu compendiaria tractatio…

    [Sept livres sur l’Histoire naturelle des vins, les vins d’Italie et les banquets des Anciens… Y sont aussi brièvement traités leurs formes factices et les bières {e} du Rhin, de la France, de l’Espagne et de toute l’Europe, et sur tout usage des vins…] {f}


    1. Andrea Bacci (ou Baccio, Baccius en latin, Sant’Elpidio a Mare, Marches 1524-Rome 1600) fut professeur de botanique à La Sapienza de Rome.

    2. Pape de 1585 à 1590, v. note [45] du Naudæana 1.

    3. Ordo luculentissimus omnium eorum, quæ in Libris septem de Thermis tractantur [Sommaire très détaillé de tout ce qui est traité dans les sept livres sur les Thermes].

    4. Rome, Iacobus Marcardus, 1622, in‑fo de 425 pages ; précédentes éditions à Venise, 1571 et 1588.

    5. Ma traduction (peu amène pour les vins qui ne viennent pas d’Italie) me semble fidèle à la section du livre vii (pages 352‑359), qui est intitulée : {i}

      De factitiis vinorum generibus tam antiquis, quam nostri temporis, Zitho, Curmi, Cervisa, Birrha, Hala, et Cedrelea.

      Des genres de vins factices tant anciens que modernes, zythum, curmi, {ii} cervoise, bière, ale, cedrelea]. {iii}

      1. Curieusement, cette section contient un chapitre intitulé Galliæ fœcunditas, ac vinorum copia [Fécondité et abondance des vins de France].

      2. V. note [17] du Traité de la Conservation de santé, chapitre iii.

      3. Mot latin orphelin qui pourrait renvoyer au cèdre, mais Bacci dit que cedrea est le nom que les Espagnols donnent à la bière (ce que je n’ai pas lu ailleurs).
    6. Rome, Nicholaus Mutis, 1596, in‑fo de 370 pages.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 11 mars 1652. Note 7

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0283&cln=7

(Consulté le 29.01.2023)

Licence Creative Commons