À Charles Spon, le 26 juillet 1655
Note [7]

La paix d’Allemagne était les traités de Westphalie (1648).

Cosaques (Trévoux) :

« ce nom […] fut donné d’abord à un ramas de Russes hardis et prompts qui, tous les ans au printemps, quittaient leurs maisons, leurs femmes et leurs enfants, et s’assemblaient dans les îles qui sont à l’embouchure du Boristhène, {a} au-dessous de Porowis, ou sauts de ce fleuve, d’où vient qu’on les nomma aussi Zaporouski, ou Zaporaviens […]. De ces îles qui leur servaient de retraite, ils faisaient des courses sur toute la mer Noire et dans l’Anatolie. Étienne Bathory {b} en 1576 crut pouvoir tirer de bons services de ces coureurs. Il en fit un corps de quarante mille hommes, auxquels il joignit deux mille chevau-légers […]. Il les établit {c} dans la basse Volhinie et la basse Podolie, à condition qu’ils défendraient ce pays contre les Tartares, et leur donna la ville de Trechtymirow pour place d’armes, leur permit de se choisir leur général et leurs officiers […]. Ces {d} Cosaques défendirent si bien ce pays qu’on y conduisit plusieurs colonies qui prirent le nom de Cosaques ; et ce pays fut appelé les Terres des Cosaques ou l’Ukraine, c’est-à-dire, frontière. Les Cosaques ont depuis fait payer bien cher aux Polonais les services qu’ils leur avaient rendus. […] ils sont divisés en trois ordres : les Cosaques fidèles qui se soumirent aux Polonais et qui habitent la haute Volhinie ; les Cosaques moscovites qui possèdent la partie du Palatinat de Kiovie qui appartient aux Moscovites ; les Cosaques infidèles ou rebelles qui occupent les terres qui sont entre le Borysthène et le pays des Tartares d’Oczakow, Korsun est leur capitale et ils sont tributaires du Turc. »


  1. Le fleuve Dniepr.

  2. Roi de Pologne de 1576 à 1586.

  3. En Ukraine.

  4. Ces premiers.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 26 juillet 1655. Note 7

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0408&cln=7

(Consulté le 11.05.2021)

Licence Creative Commons