À André Falconet, le 10 mai 1661
Note [7]

Le maréchal de Fabert (v. note [15], lettre 357) mourut le 17 mai 1662 à Sedan. En 1661, Louis xiv lui avait offert le cordon du Saint-Esprit, mais les statuts de l’Ordre exigeaient quatre générations de noblesse et Fabert n’en avait qu’une avant lui. Plutôt que de consentir à fournir des preuves fictives de noblesse et bien que le roi lui eût fait dire que les preuves qu’il fournirait seraient acceptées les yeux fermés, Fabert déclina l’honneur qui lui était fait. Ce refus ne fit qu’augmenter la considération que le roi avait pour son caractère : « Ce rare exemple de probité, lui écrivit Louis xiv, me paraît si admirable que je vous avoue que je le regarde comme un ornement de mon règne […]. Ceux à qui j’en vais distribuer le collier ne sauraient jamais en recevoir plus de lustre dans le monde que le refus que vous en faites, par un principe si généreux, vous en donne auprès de moi » (G.D.U. xixe s.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 10 mai 1661. Note 7

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0695&cln=7

(Consulté le 29.01.2020)

Licence Creative Commons