À André Falconet, le 10 décembre 1661
Note [7]

Allusion aux vers de Théophile de Viau (v. note [7], lettre de Charles Spon, le 28 décembre 1657) :

« Sans autre fondement qu’une envieuse rage
Contre des passe-temps où m’a porté mon âge,
Un plaisir où mes esprits enclins
Ne laissent point de place à des désirs malins,
Un divertissement qu’on doit permettre à l’homme,

Ce que Sa Sainteté ne punit pas à Rome,
Car la nécessité que la police suit,
Permettant ce péché ne fait pas peu de fruit,
Ce n’est pas une tache à son divin Empire,
Car de deux maux faut éviter le pire. »

(Plainte de Théophile à son ami Tircis, vers 73‑83).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 10 décembre 1661. Note 7

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0715&cln=7

(Consulté le 05.12.2020)

Licence Creative Commons