À André Falconet, le 11 avril 1670, note 7.
Note [7]

« le meilleur des hommes de bien… parce qu’est le meilleur celui qui se préoccupe des plus petits. Il avait seulement deux défauts, il aimait les femmes et était avare ».

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 11 avril 1670, note 7.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0980&cln=7

(Consulté le 05/03/2024)

Licence Creative Commons