À Monsieur G.D.M., le 4 février 1672
Note [7]

Passage du livre lxiv (édition 1620-1621, tome iii, Henri iii, 1577 ; la lettre D est le repère (de A à F), imprimé dans la marge de droite, qui permet de situer la citation) :

Eodem tempore Petrus Danesius Lutetiæ Parisiorum natus in Bernardinorum ædib. Lutetiæ, ubi decrepitæ senectutis et ad munia publica iam inutilis nidum profuerat, debitum naturæ persolvit octogenario maior, peritissimus Græcæ linguæ, cuius Francisco i Rege proessor fuerat, postea erudiendæ Francisci ii Henrici ii F. {a} pueritiæ admotus.


  1. Filii.

Édition 1740-1742 (tome v, page 398, sans note corrective de bas de page) :

« Dans ce même temps-là, Pierre Danès de Paris mourut à l’âge de plus de quatre-vingts ans au Collège des Bernardins où il avait choisi une retraite depuis que son extrême vieillesse l’avait rendu inutile à la société. Il savait parfaitement le grec, qu’il enseigna sous François ier. Il fut fait ensuite précepteur de François ii, fils d’Henri ii. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Monsieur G.D.M., le 4 février 1672. Note 7

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1017&cln=7

(Consulté le 28.02.2021)

Licence Creative Commons