À Johannes Antonides Vander Linden, le 22 juin 1657, note 7.
Note [7]

Seule mention de ce Brito dans toute notre édition : il était amateur discret de Jan Baptist Van Helmont (v. note [11], lettre 121), mais on n’en sait rien de plus ; Guy Patin aurait sûrement parlé de lui autrement s’il s’était agi de son collègue Charles Le Breton, qui avait disparu de la liste des docteur régent de la Faculté de médecine de Paris depuis 1652 (v. note [16], lettre 251).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 22 juin 1657, note 7.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1117&cln=7

(Consulté le 02/03/2024)

Licence Creative Commons