À Johann Daniel Horst, le 25 août 1657
Note [7]

Page 44 (Ulm, 1660) :

Hippocrates Epilepsiam fieri scribit, si in Cerebri corpus labatur humor, 6. epid. s. 8. Ita Salmutus docet, quendam ex improvisio epilepsia mortuum esse, cui dimidium Cerebrum sphacelosum repertum fuerit, Cent. 3. obs. 22. referente amico Conerdingio th. 16.

[Hippocrate a écrit, au livre vi, section 8 des Épidémies, que l’épilepsie survient si une humeur tombe du cerveau sur le corps. {a} Ainsi Salmuth enseigne-t-il qu’un homme étant mort d’épilepsie à l’improviste, on lui trouva la moitié du cerveau sphacéleuse (3e centurie, observation 22, à laquelle se réfère mon ami Conerding, au § xvi de sa thèse)]. {b}


  1. La seule mention de l’épilepsie dans cette section se trouve dans le § 31 (Littré Hip, volume 5, pages 355‑356), mais ne correspond pas à ce propos.

  2. V. note [5], lettre latine 146, pour Philip Salmuth et ses trois centuries posthumes d’observations médicales (Brunswick, 1648).

Guy Patin se souvenait des thèses que lui avait vainement promises Hermann Conerding, ancien élève de Hermann Conring. Johann Daniel Horst se référait à l’une d’elles :

Disputatio medica de Epilepsia quam D.O.M.A. consensu amplissimæ Facultatis Medicæ Præside Viro Clarissimo Excellentissimo atque Exeprientissimo, Hermanno Conringio, Philosoph. ac Med. Doctore, et hujus in inclyta Iulia Professore publico celeberrimo, Facultatis medicinæ Decano, Domino Præceptore ac Promotore suo plurimùm honorando. Pro licentia consequendi summos in arte Medica honores Publico examini subjicit Hermannus Conerdingius Brunsvicensis. In auditorio majori ad diem 28. Iulii.

[Thèse médicale sur l’Épilepsie qu’avec le consentement de Dieu tout-puissant et éternel, et de la très influente Faculté de médecine, sous la présidence du très brillant, éminent et expérimenté Hermann Conring, docteur en philosophie et en médecine, très célèbre professeur public de ladite Faculté en l’illustre Academia Julia, {a} doyen de la Faculté de médecine, son maître et promoteur qu’il honore fort, Hermann Conerding, natif de Brunswick, a soumise à l’examen public pour obtenir par la licence les honneurs les plus élevés en l’art médical, dans le grand auditorium, le 28 juillet]. {b}


  1. Nom de l’Université de Helmstedt, v. note [19], lettre 340.

  2. Helmstedt, Henningus Mullerus, 1642, in‑4o.

Son § xvi contient en effet ce propos :

Et admirandum est, quod Salmuthus se vidisse testatur : Vulneratus (inquit) quidam in cranio, qui visus est chirurgo sanitati restitutus, egreditur domo, et funus quoddam procurat ; altera vero die repentè concidit et epilepsia extinguitur ; aperitur igitur cranium, et dimidium cerebrum sphacelosum reperitur. An igitur ingens illa corruptio non prius vellicavit cerebri membranas, quàm ultimo demum tempore ? Certe minus id probabile est.

[Et il faut admirer ce que Salmuth témoigne avoir vu : Un homme (dit-il) a été blessé au crâne ; le chirurgien l’a examiné et guéri ; il est rentré chez lui et a organisé des funérailles ; mais soudainement, le lendemain, il s’effondre et une épilepsie l’emporte ; à l’ouverture du crâne, on trouve la moitié du cerveau gangrenée. Cette immense corruption n’a-t-elle donc pas précédé l’irritation des membranes du cerveau ou, comme c’est moins probable, n’est-elle survenue qu’au moment fatal ?] {a}


  1. Cette observation est compatible avec la classique évolution en deux temps, séparés par un intervalle libre, d’un hématome extradural (collecté entre la méninge externe, ou dure-mère, et la paroi osseuse, à la suite d’un trauma crânien) : il s’agit de la plus impérieuse urgence à trépaner le crâne (v. note [9], lettre 513) pour lever la compression du cerveau, qui sinon entraîne une mort rapide du blessé.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Daniel Horst, le 25 août 1657. Note 7

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1120&cln=7

(Consulté le 12.08.2022)

Licence Creative Commons