Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 2b. Novembre 1650-novembre 1651, Décrets et assemblées de la Faculté de médecine
Note [7]

Le déluge dit de Deucalion est une inondation qui, selon le mythe, submergea la Thessalie en l’espace de trois mois (Fr. Noël) :

« Deucalion, fils de Prométhée et mari de Pyrrha, fille de son oncle Épiméthée, régnait en Thessalie, près du Parnasse. Ce fut sous son règne qu’arriva le fameux déluge. Dès que les eaux furent retirées, Deucalion et Pyrrha, conservés à cause de leur justice, allèrent consulter Thémis {a} qui leur ordonna de jeter derrière eux les os de leur grand-mère. Deucalion, après y avoir bien pensé, comprit que la Terre étant leur mère commune, ses os étaient des pierres. Ils en ramassèrent donc et les ayant jetées derrière eux, ils s’aperçurent que celles jetées par Deucalion étaient changées en hommes et celles de Pyrrha en femmes. » {b}


  1. V. note [13], lettre 1011.

  2. Ovide a longuement chanté cette légende dans le livre i des Métamorphoses : Le déluge (vers 253‑312) et Deucalion et Pyrrha (vers 313‑415).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 2b. Novembre 1650-novembre 1651, Décrets et assemblées de la Faculté de médecine. Note 7

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8183&cln=7

(Consulté le 21.10.2019)

Licence Creative Commons