Annexe : Une mazarinade contre Théophraste Renaudot (1649)
Note [7]

Épitaphes de Jean Vauquelin de La Fresnaye, {a} De l’Arétin, {b} page 664 de ses Diverses poésies… : {c}

« L’Arétin repose en ce lieu,
Qui de tout médit, fors {c} de Dieu :
Car l’Arétin ne médisait,
Que de cela qu’il connaissait :
Dieu ne connaissant en nul point,
L’Arétin n’en médisait point. »


  1. Poète normand (1536-1607).

  2. V. note [26], lettre 405.

  3. Caen, Charles Macé,1605, in‑8o de 744 pages.

  4. Hormis

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Une mazarinade contre Théophraste Renaudot (1649). Note 7

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8227&cln=7

(Consulté le 06.10.2022)

Licence Creative Commons