À Charles Spon, le 7 février 1648
Note [70]

Le libraire Michel Soly avait commencé d’exercer à Paris avant septembre 1618. Il avait été apprenti de Jean de Heuqueville en 1607 (dont il avait épousé en premières noces la fille, Marie, en 1619). Il fut inhumé à Saint-Benoît le 30 juillet 1661. Ses deux officines successives furent situées rue Saint-Jacques, À l’image Saint-Martin et Au Phœnix (Renouard). Fortunio Liceti (v. note [4], lettre 63) a publié sept recueils in‑4o (avec variantes de titres) des De quæsitis per epistolas a claris viris Responsa [Réponses par lettres sur des recherches qu’ont soumises des hommes brillants] : Bologne, Nicolo Tebaldini, 1640 (37 lettres) ; Udine, Nicolo Schiratti, 1646 (27 puis 16 lettres) ; Udine, Nicolo Schiratti, 1647 (trois lettres, dont il est ici fait mention) ; Udine, Nicolo Schiratti, 1648 (deux recueils). Son « autre opuscule » s’intitulait De motu sanguinis, origine nervorum, cerebro leniente cordis æstum, imaginationis viribus, quarto quæsitis per epistolas clarorum virorum, Responsa medico-philosophica Fortunii Liceti… [Réponses médico-philosophiques de Fortuni Liceti… aux quatre requêtes que des hommes illustres ont soumises par lettres : sur le mouvement du sang, sur l’origine des nerfs, sur le cerveau qui adoucit l’ardeur du cœur, sur les pouvoirs de l’imagination] (Udine, 1647, Nicolo Schiratti, in‑4o).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 7 février 1648. Note 70

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0150&cln=70

(Consulté le 02.12.2020)

Licence Creative Commons