À Charles Spon, le 6 janvier 1654
Note [70]

Charles d’Aigrefeuille, Histoire de la ville de Montpellier… (Montpellier, Jean Martel, 1737, page 426) :

« Environ ce temps, {a} on apprit à Montpellier les funestes suites du démêlé du baron de Brissac avec le vicomte d’Aubijoux, {b} qui s’étant rendus à Paris, chacun avec son second, se rencontrèrent le jour des Rois dans la Place Royale où ayant mis l’épée à la main, Brissac se froissa le pied qu’il engagea dans une ornière et fut obligé de rendre les armes ; mais son second, nommé Serquemanens, qu’il avait amené de Montpellier, porta un coup d’épée à Trebon, qui servait de second à M. d’Aubijoux, et lui perça la veine cave, dont il resta mort sur la place. Cette affaire fit d’autant plus de bruit à la cour que le roi venait de donner tout récemment une déclaration fulminante contre les duels. Les intéressés furent obligés de se tenir cachés durant longtemps, avec beaucoup de soins et de peines ; mais la perte de Trebon valut à N. de La Baume la lieutenance de Montpellier, qui vaquait par sa mort et qui fut donnée à ce dernier par brevet du 28e de mars 1654. »


  1. Janvier 1654.

  2. V. note [34], lettre 288.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 janvier 1654. Note 70

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0336&cln=70

(Consulté le 25.11.2020)

Licence Creative Commons