Annexe : Une thèse de Guy Patin : « L’homme n’est que maladie » (1643)
Note [70]

L’Ecclésiaste (12:5) :

Florebit amygdalus, impinguabitur locusta, et dissipabitur capparis, quoniam ibit homo in domum æternitatis suæ et circumibunt in platea plangentes.

[L’amandier sera en fleurs, la sauterelle sera repue et le câprier donnera son fruit, tandis que l’homme s’en ira vers sa maison d’éternité et que les pleureurs défileront déjà dans la rue].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Une thèse de Guy Patin : « L’homme n’est que maladie » (1643). Note 70

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8038&cln=70

(Consulté le 05.12.2020)

Licence Creative Commons