Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3b. Novembre 1651-novembre 1652, Décrets et assemblées de la Faculté de médecine
Note [71]

Ce paragraphe en italique bleu est la traduction de la longue note marginale (appelée par un astérisque) ajoutée par le très pointilleux François Blondel (doyen de 1658 à 1660, v. note [11], lettre 342). Il avait feuilleté les tomes xii et xiii des Comment. F.M.P. pour étayer les doutes d’Hermant de Launay sur la durée coutumière des professorats en chirurgie. Il a tiré ses deux premières références du tome xii.

  1. fo 385 ro, le 4 novembre 1634, au début de la première année du décanat de Charles Guillemeau (v. note [5], lettre 3) :

    Iisdem comitijs decretum est eligendum esse viva voce tertium professorem ordinarium, qui in Scholis inferioribus prælegat chirurgiam ipsis philiatris, et chirurgicas operationes demonstret ac administret, ijsdem stipendijs quibus scholæ professores ordinarij, qui physiologiam et pathologiam docent : ad quod munus suscipiendum nominatus est viva voco omnium, M. Antonium Charpentier, de Facultate meritissimus, qui eam provinciam suscepit.

    [Au cours de la même assemblée, il a été décidé de choisir par acclamation un troisième professeur ordinaire pour enseigner la chirurgie aux philiatres {a} dans les salles basses des Écoles, en expliquant et démontrant les opérations chirurgicales ; et ce pour la même rémunération que celle des professeurs ordinaires qui enseignent la physiologie et la pathologie. M. Antoine Charpentier, {b} qui a grandement mérité de la Faculté, a été nommé par acclamation à cette charge et l’a acceptée]. {c}


    1. Étudiants des quatre premières années de médecine.

      « Une loi, un avis passent par acclamation quand une loi et un avis sont reçus et approuvés dès qu’ils sont proposés » (Académie 1762). L’élection viva voce pouvait aussi consister en un vote à main levée sur une proposition du doyen.

    2. Antoine ii Charpentier a été l’un des correspondants de Guy Patin.

    3. Le 16 décembre suivant, Guillemeau écrivait (fo 396 vo) :

      Postremo proposuit Decanus ut Professoris chirurgiæ electio confirmaretur, ad quod onus suscipendum superioribus Comitijs nominatus fuerat Magister Antonius Charpentier ; gaudeatque ijsdem stipendijs quibus fruuntur cæteri Scholæ Professores : Confirmavit Facultas hanc electionem et grata habuit quæcumque Decanus proposuit ea lege et conditione ut in postremum eligatur more solito, hoc est sorte ut solent Scholæ professores ordinarij.

      [En dernier lieu, le doyen a proposé que soit confirmée la désignation du professeur de chirurgie, charge à laquelle avait été nommé Maître Antoine Charpentier lors d’une précédente assemblée, en bénéficiant des mêmes émoluments que ceux dont jouissent les autres professeurs de l’École. La Faculté a confirmé ladite nomination et approuvé tout ce que le doyen a proposé, à la stricte condition que le professeur de chirurgie soit dorénavant élu suivant la coutume, c’est-à-dire par tirage au sort, comme les professeurs ordinaires de l’École].


  2. fo 425/435 ro, assemblée du 3 novembre 1635, seconde année du décanat de Charles Guillemeau :

    […] prorogandum esse Decanatum in alterum annum Mag. Carolo Guillemeau ; prorogata quoque medicinæ professio in Scholis Magistro Philippo Harduino de St Jacques, chirurgiæ Magistro Ant. Charpentier.

    [(…) le décanat de Maître Charles Guillemeau a été renouvelé pour une seconde année ; la chaire de médecine des Écoles a aussi été prolongée pour Maître Philippe Hardouin de Saint-Jacques, {a} ainsi que celle de chirurgie pour Maître Antoine Charpentier].


    1. V. note [15], lettre 54, pour Philippe ii Hardouin de Saint-Jacques ; le renouvellement pour un an de sa chaire de médecine était conforme à la règle, il allait simplement passer de l’enseignement de la physiologie, ou choses naturelles et non naturelles, à celui de la pathologie, ou choses contre nature (v. notule {c}, note [5] des Actes de 1650‑1651).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3b. Novembre 1651-novembre 1652, Décrets et assemblées de la Faculté de médecine. Note 71

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8187&cln=71

(Consulté le 24.11.2020)

Licence Creative Commons