À Charles Spon, le 25 novembre 1653
Note [73]

Vita Alphonsi-Ludovici Plessæi Richelii, S.R.E. presbyteri cardinalis tit. Sant. Trin. archiepiscopi et comitis Lugdunensis, Galliarum primatis, magni Franciæ eleemosynarii, et Sorbonæ provisoris. Auctore M.D.P. [Vie d’Alphonse-Louis du Plessis de Richelieu, prêtre cardinal de la sainte Église romaine au titre de la Sainte Trinité, comte archevêque de Lyon, primat des Gaules, grand aumônier de France et proviseur de Sorbonne. Par M.D.P.] (Paris, Antoine Vitré, 1653, in‑12o).

Son auteur, Michel De Pure (Lyon 1631-Paris 1680), était fils d’un prévôt des marchands de Lyon. Il ne doit à peu près sa célébrité qu’à ces vers de Boileau (Satire ix), contre qui le malheureux ecclésiastique avait été accusé d’avoir distribué un libelle :

« Phébus a-t-il pour vous aplani le Parnasse ?
Et ne savez-vous pas que sur ce mont sacré,
Qui ne vole au sommet tombe au plus bas degré,
Et qu’à moins d’être au rang d’Horace ou de Voiture,
On rampe dans la fange avec l’abbé de Pure ? ».

Jouissant d’une honnête aisance, De Pure était venu à Paris cultiver les lettres, qu’il aimait, mais n’y brilla que modestement au travers que quelques pièces de théâtre, traductions, éloges ou biographies, telles celles de Richelieu (1656) ou du maréchal de Gassion (1673).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 25 novembre 1653. Note 73

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0332&cln=73

(Consulté le 10.07.2020)

Licence Creative Commons