Annexe : Les deux Vies latines de Jean Héroard,
premier médecin de Louis xiii, note 73.
Note [73]

Journal de Jean Héroard (tome premier, pages 60‑61) : {a}

« Le dauphin bégaye en parlant ; on remarque que ç’a été depuis deux jours auparavant, quand le roi, couché dans le lit, prenait plaisir à le faire railler avec le petit Frontenac, {b} qui bégayait. Il se fâche quand il ne peut prononcer promptement. » {c}


  1. Paris, 1868, v. infra note [85].

  2. Henri de Buade de Frontenac (1585-1623) était fils d’Antoine (mort en 1625), gouverneur du château de Saint-Germain et premier maître d’hôtel du roi (en 1607).

  3. L’explication semble absurde.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Les deux Vies latines de Jean Héroard,
premier médecin de Louis xiii, note 73.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8225&cln=73

(Consulté le 21/04/2024)

Licence Creative Commons