À Claude II Belin, le 9 juin 1644
Note [8]

S’étranger : « chasser de quelque lieu, s’en retirer, s’en éloigner. Les mauvais traitements, la mauvaise chère étrangent les honnêtes gens d’une maison. Les écornifleurs, les rats sont des animaux bien difficiles à étranger d’une cuisine, d’un grenier. La fouine a étrangé les pigeons de ce colombier, l’a fait déserter par les pigeons. Les habiles gens s’étrangent d’une assemblée, quand ils voient que les sots s’y mêlent, s’y introduisent » (Furetière).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 9 juin 1644. Note 8

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0105&cln=8

(Consulté le 28.11.2022)

Licence Creative Commons