À Charles Spon, le 16 février 1645
Note [8]

La Pierre de touche chronologique (Paris, Sébastien Cramoisy, 1636, in‑8o) du P. Denis Petau est une critique des écrits de Jacques d’Auzoles, sieur de La Peyre (château de La Peyre, Auvergne 1571-1642).

Secrétaire du duc de Montpensier, La Peyre consacra ses loisirs à l’étude de la chronologie, alors naissante ; mais il n’en débrouilla pas le chaos, et peut-être même augmenta-t-il l’obscurité des problèmes qu’il avait prétendu résoudre. Le P. Petau, le P. Bolduc et d’autres doctes écrivains se donnèrent la peine de réfuter les paradoxes d’Auzoles qui répondit par des factums aussi singuliers par leurs titres que par les absurdités dont ils sont remplis. Ce savant approximatif, qui voulait absolument réduire l’année à 364 jours, se donnait le titre de prince des chronologues (G.D.U. xixe s.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 février 1645. Note 8

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0119&cln=8

(Consulté le 10.12.2019)

Licence Creative Commons