À Charles Spon, le 16 novembre 1645
Note [8]

Charles Scribani (Bruxelles 1561-Anvers 1629) étudia la philosophie à Trèves, entra chez les jésuites de cette ville et fut l’un des douze religieux envoyés en Flandre pour fonder des succursales de l’Ordre de Saint-Ignace. Il professa à Anvers et à Douai, fut investi de plusieurs charges importantes et nommé deux fois provincial. Dans les deux voyages qu’il fit à Rome, Scribani conquit la sympathie du pape. Avec un tel appui, il travailla avec plus d’ardeur que jamais à l’extension de sa Société qui lui dut la maison professe et l’église d’Anvers, le noviciat de Lyre, le collège de Malines et plusieurs autres établissements. Fixé en 1625 à Anvers, il reçut les marques les plus flatteuses d’estime des princes d’Europe. Il a laissé des écrits théologiques principalement consacrés à lutter contre les ennemis du catholicisme (G.D.U. xixe s.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 novembre 1645. Note 8

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0128&cln=8

(Consulté le 29.03.2020)

Licence Creative Commons