À Charles Spon, le 10 janvier 1648
Note [8]

« Châtres près de Paris » (transcrit ici par erreur en Chartres) correspondait alors à Châtres-sous-Montlhéry, ville qui reçut son nom actuel d’Arpajon (Essonne) en 1720 à la suite de son acquisition par Louis de Séverac, marquis d’Arpajon. Il existe toujours une localité nommée Châtres en Seine-et-Marne, non loin de Tournan-en-Brie.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 10 janvier 1648. Note 8

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0149&cln=8

(Consulté le 05.12.2019)

Licence Creative Commons