À Charles Spon, le 8 mai 1648
Note [8]

« ont été » remplace « devaient être », rayé. Guy Patin avait précédemment orthographié Campi le nom de ce Champy, complice de Du Fresne dans l’assassinat d’un valet, commis chez le duc d’Orléans (v. note [26], lettre 153).

Le récit du crime et de l’exécution des coupables fut publié : La Nuit sainte indignement profanée, ou l’histoire du vol fait au palais d’Orléans, la nuit de Noël, et supplice de ceux qui ont été trouvés coupables, exécutés au faubourg Saint-Germain, le 27 mars 1648 (Paris, G. Sassier, 1648, in‑4o).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 mai 1648. Note 8

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0155&cln=8

(Consulté le 02.12.2022)

Licence Creative Commons