À Claude II Belin, le 11 mars 1652
Note [8]

Sans doute (mais il s’agissait d’une première édition) les Hieronymi Mercurilais, Foroliviensis, in Patavino Gymnasio Medicinam practicam in suprema cathedra, deinde Bononiæ, ac deinde Pisis in supraordinario loco multis annis cum celebritate, et auditorum utilitate profitensis, Opuscula aurea et selectiora, in quibus, præter alia quæ ad praxim in re Medica exercendam, et ad uberiorem eruditionem comparandam plurimum conferunt, gravissimæ quoque Theoriæ difficultates passim enodantur, quæque scitu dignissima sunt, ceu aphorismi in margine summa sedulitate notantur. Accedit novum Consilium de ratione discendi Medicinam, aliasque disciplinas hactenus editum… [Opuscules splendides et les mieux choisis de Geronimo Mercuriali (v. note [16], lettre 18), natif de Forli, qui a professé la médecine pratique à la Faculté de Padoue, puis de Bologne, puis de Pise, au niveau le plus élevé durant de nombreuses années, avec célébrité et pour l’utilité des auditeurs ; dans lesquels, outre d’autres qui apportent beaucoup à la pratique qu’il faut exercer en matière médicale et à la plus féconde science qu’il faut acquérir, sont aussi partout expliquées les plus grandes difficultés de la théorie, dont chacune est digne d’être connue, de même que sont annotés en marge les aphorismes, avec la plus grande application. S’y ajoute une nouvelle consultation inédite sur la doctrine à suivre pour enseigner la médecine et les autres disciplines…] (Venise, Juntas et Baba, 1644, in‑fo).

Les traités contenus dans ce recueil sont :

  • De Arte gymnastica [L’Art gymnastique] ;

  • De Morbis mulierum [Les Maladies des femmes] ;

  • De Morbis puerorum [Les Maladies des enfants] ;

  • Variarum lectionum libri sex [Six livres de diverses leçons ] ;

  • Alexandri Tralliani Epistola de lumbricis [lettre d’Alexandre de Tralles sur les vers] ;

  • De pestilentia Lectiones [Leçons sur la peste] ;

  • De Maculis pestiferis [Les Macules pestilentielles] ;

  • De Veneno canis rabidis seu de hydrophobia [Le Poison du chien enragé ou l’hydrophobie] ;

  • De Venenis et morbis venesosis [Poisons et empoisonnements].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 11 mars 1652. Note 8

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0283&cln=8

(Consulté le 17.09.2019)

Licence Creative Commons