À Hugues de Salins, le 30 avril 1655
Note [8]

Jean-Baptiste ii de Salins, frère aîné d’Hugues, détenait deux manuscrits de Guy Patin, qui n’en avait pas conservé le souvenir. Le début du premier, « Futurs médecins » (futuri medici à l’accusatif), n’est à tenir que pour probable, à cause de l’écriture difficilement lisible à cet endroit. Le second était la transcription d’un texte contre le théologien calviniste Johann Heinrich Alsted (v. note [6], lettre 153).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 30 avril 1655. Note 8

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0401&cln=8

(Consulté le 20.10.2019)

Licence Creative Commons