À Hugues de Salins, le 20 novembre 1656
Note [8]

Genèse (4:13-15) :

« Alors Caïn dit à Yahvé : {a} “ Ma peine est trop lourde à porter. Vois ! tu me bannis aujourd’hui du sol fertile, je devrai me cacher loin de ta face et je serai un errant parcourant la Terre : mais le premier venu me tuera ! ” Yahvé lui répondit : “ Aussi bien, si quelqu’un tue Caïn, on le vengera sept fois ” et Yahvé mit un signe sur Caïn, afin que le premier venu ne le frappât point. » {b}


  1. Après avoir tué Abel.

  2. Caïn et Abel étant les fils d’Adam et Ève, le premier homme et la première femme, Caïn n’aurait normalement pu être tué que par un premier venu qui fût d’autre race que la sienne, c’est-à-dire un préadamite.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 20 novembre 1656. Note 8

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0452&cln=8

(Consulté le 09.12.2019)

Licence Creative Commons