À Charles Spon, le 12 mars 1658
Note [8]

« mais enfin il s’est fait homme, pour parvenir à l’épiscopat. » Guillaume Le Boux (ou Le Bouts, vers 1621-1693), prêtre oratorien issu d’une famille pauvre, avait prononcé à 22 ans l’oraison funèbre de Louis xiii et prêché plusieurs fois devant Louis xiv. Pendant la Fronde, il avait parlé en chaire sur l’obéissance due au roi. Il allait successivement occuper les sièges épiscopaux de Dax (1658-1665), de Mâcon (1665-1667), puis de Périgueux (1667-1693). Le Boux a laissé des sermons et des dissertations pieuses (G.D.U. xixe s.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 12 mars 1658. Note 8

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0519&cln=8

(Consulté le 19.01.2021)

Licence Creative Commons