À André Falconet, le 27 mai 1659
Note [8]

Quintaine : « pal, poteau ou jacquemart qu’on fiche en terre, où l’on attache un bouclier pour faire des exercices militaires à cheval, jeter des dards, rompre la lance. Cet exercice est hors d’usage. […] En quelques lieux cet exercice s’appelle courre le faquin » (Furetière).

Faquin a ici le sens de « fantôme ou homme de bois qui sert à faire les exercices de manège, contre lequel on court pour passer sa lance dans un trou qui y est fait exprès » (ibid.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 27 mai 1659. Note 8

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0566&cln=8

(Consulté le 16.05.2021)

Licence Creative Commons