À André Falconet, le 20 avril 1660
Note [8]

« Ô honte ! ô furieuse folie d’un vœu stupide ! Jusqu’à quelle mesquinerie la gloire s’abaisse-t-elle ? La colère gronde, la crainte coupe le souffle, la douleur consume, la disette rassemble ses forces, on est jugé par le fer, par les embûches et par le poison, et les affaires humaines sont agitées d’un tumulte trépidant » (George Buchanan, De Sphæra [La Sphère], livre i).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 20 avril 1660. Note 8

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0604&cln=8

(Consulté le 12.07.2020)

Licence Creative Commons