À André Falconet, le 27 avril 1660
Note [8]

« ou à tout le moins, aussi longtemps qu’on aura de l’estime pour les belles-lettres ». Jean Fernel, mort le 26 avril 1558 (v. note [4], lettre 2), si souvent cité par Guy Patin, qui l’adulait, n’est plus guère aujourd’hui connu que par les historiens de la médecine.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 27 avril 1660. Note 8

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0605&cln=8

(Consulté le 24.02.2021)

Licence Creative Commons