À André Falconet, le 27 mai 1661, note 8.
Note [8]

« non sans le danger de fréquentations suspectes ».

Après quatre ans d’études médicales préparatoires (et Noël Falconet approchait seulement du terme de sa première), obtenir les trois diplômes, baccalauréat, licence et doctorat, prenait au minimum deux autres années et demie à Paris, contre un an à Montpellier et aux dires de Guy Patin, 12 jours seulement à Reims, et même encore moins à Angers. En outre, contrairement aux autres facultés, celle de Paris exigeait l’âge de 24 ans révolus pour se présenter au baccalauréat ; Noël Falconet était loin du compte, il n’allait avoir que 17 ans le 16 novembre 1661.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 27 mai 1661, note 8.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0699&cln=8

(Consulté le 13/04/2024)

Licence Creative Commons