À Bernhard Verzascha, le 25 août 1665
Note [8]

« mais laissons les morts ensevelir les morts, etc. » (Évangile de Matthieu, v. note [9], lettre 701). Jean ii Riolan était décédé en 1657 et Lazare Rivière en 1655.

V. note [4], lettre latine 268, pour le vibrant hommage que Bernhard Verzascha avait rendu à Riolan dans la préface de son Rivière abrégé (v. supra note [4]). S’y référer était pour Guy Patin une manière d’apaiser l’ouragan qu’il venait de déchaîner contre Rivière (et son abréviateur, qui n’en continua pas moins de correspondre amicalement avec Patin, v. sa lettre latine 397).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Bernhard Verzascha, le 25 août 1665. Note 8

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1397&cln=8

(Consulté le 08.02.2023)

Licence Creative Commons