Autres écrits : Observations de Guy Patin et Charles Guillemeau sur les us et abus des apothicaires (1648) : xi
Note [8]

« Tout y est au plus haut degré de putréfaction et d’échauffement » : traduction contextuelle d’un latin défectueux car putredinis, génitif du substantif féminin putredo [putréfaction], ne peut s’accorder avec les adjectifs génitifs masculins calidi [chaud] et extranei [extérieur, étranger] ; pour rétablir une cohérence, j’ai remplacé calidi extranei par caloris extremi [chaleur extrême] (mais avec pléonasme entre summa, au plus haut degré, et extremi).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Observations de Guy Patin et Charles Guillemeau sur les us et abus des apothicaires (1648) : xi. Note 8

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8164&cln=8

(Consulté le 19.10.2019)

Licence Creative Commons