Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3a. Novembre 1651-novembre 1652, Actes de la Faculté de médecine
Note [8]

« La purgation est-elle nécessaire dans les menstruations irrégulières ? » : seconde quodlibétaire d’Antoine de Sarte (v. note [19] des Actes de 1650‑1651, pour sa première, le 16 février 1651).

La thèse se concluait sur ce propos parfaitement conforme aux idées de Guy Patin :

Una ergo aut altera venæ sectione celebrata, foliorum Orinetalium infusum in vulgari ptisana, syrupum rosarum solutivum vel florum persicorum, vel pulpam tamarindorum audenter præscribat, seorsum, aut uni mixtis pro arbitrio, dummodo crebro repetantur, quæ plus largientur emolumenti quam omnia isthæc emetica, et reliqua Chymica remedia, quæ semper aliquid deleterij in intimis visceribus post se reliquant. His si obsequentem habuerit ægram, et bonam vivendi legem addiderit, gratum opus mulieri et ipsi viro præstabit.

Est ergo purgatio necessaria menstruis inordinate fluentibus.

[Qu’on prescrive donc hardiment une ou deux saignées, une infusion de séné dans de la tisane commune, du sirop laxatif de roses pâles ou de fleurs de pêcher, ou de la pulpe de tamarins, l’un après l’autre ou en les combinant comme on jugera bon, pourvu qu’on les répète souvent. Cela sera plus avantageux que tous ces émétiques et autres remèdes chimiques qui laissent toujours après eux quelque dérangement dans les viscères profonds. Si la malade s’y conforme et y ajoute un bon régime de vie, on se garantira sa reconnaissance et même celle de son mari.

La purgation est donc nécessaire dans les menstruations irrégulières].

La dispute dut être âpre car cinq des neuf examinateurs (Domini doctores disputaturi [Messieurs les docteurs disputants]), Bertin Dieuxivoye, Étienne Bachot, Eusèbe Renaudot, Claude Quiquebœuf et François Pijart, étaient partisans des remèdes chimiques et allaient signer le manifeste de mars 1652 en faveur de l’antimoine.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3a. Novembre 1651-novembre 1652, Actes de la Faculté de médecine. Note 8

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8186&cln=8

(Consulté le 30.10.2020)

Licence Creative Commons