Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-2
Note [8]

Ces autres vers viennent de l’Élégie de P. de Ronsard Vendômois, sur les troubles d’Amboise, mille cinq cent soixante. {a} À Guillaume Des Autels, gentilhomme charolais, {b}fos Aiii vo‑[Aiv] ro.


  1. V. note [13], lettre 113, pour la conspiration ou conjuration d’Amboise (17 mars 1560) qui déclencha la longue série des guerres françaises de Religion.

  2. Lyon, sans nom, 1563, in‑4o de 2 feuilles.

Les « découpés courtisans » me semblent désigner les courtisans que leurs rivalités et intrigues opposent et divisent. La paillarde est la paillardise, ou « péché de la chair » (Furetière).

Avec ces deux citations de Ronsard, si c’était bien lui qui les avait choisies (et non les rédacteurs du Faux de Patiniana), Guy Patin ironiserait sur sa sincère inclination vers le protestantisme (v. note [15], lettre 97) et confirmerait son goût pour ce poète, qui reste, avec Joachim Du Bellay (v. note [14], lettre 739), l’un des plus célèbres du xvie s. français.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-2. Note 8

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8215&cln=8

(Consulté le 27.06.2022)

Licence Creative Commons