De Charles Spon, le 5 mars 1658, note 8.
Note [8]

Une sanglade est un « grand coup de fouet, ou de sangle » ; la discipline est le « châtiment ou la peine que souffrent les religieux qui ont failli, ou ceux qui se veulent mortifier » ; c’est aussi le nom de « l’instrument avec lequel on châtie, ou avec lequel on se mortifie, qui ordinairement est fait de cordes nouées, de crin, de parchemin tortillé » (Furetière).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Charles Spon, le 5 mars 1658, note 8.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9033&cln=8

(Consulté le 15/06/2024)

Licence Creative Commons