Annexe : Une thèse de Guy Patin : « L’homme n’est que maladie » (1643)
Note [82]

Sénèque (Lettres à Lucilius, livre vi, épître lviii) :

De hoc tamen quæremus, pars summa vitæ utrum fæx sit an liquidissimum ac purissimum quiddam, si modo mens sine injuria est et integri sensus animum juvant, nec defectum et præmortuum corpus est.

[Demandons-nous cependant si la dernière partie de la vie en est la lie ou, au contraire, ce qu’elle a de plus limpide et de plus pur, pourvu que l’intelligence soit sans défaut, que des sens intacts secondent l’esprit, et que le corps ne soit ni défaillant ni mort par anticipation].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Une thèse de Guy Patin : « L’homme n’est que maladie » (1643). Note 82

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8038&cln=82

(Consulté le 27.11.2020)

Licence Creative Commons