À Charles Spon, le 13 juin 1644
Note [9]

Beauvais (Oise), capitale du Beauvaisis, était un évêché font le titulaire tenait le premier rang entre les comtes ecclésiastiques pairs de France (Trévoux).

Houdan, est aujourd’hui le village de Hodenc-en-Bray (Oise, arrondissement de Beauvais). « Jusqu’au commencement du xviiie s., cette localité porta le nom de Houdan-en-Bray […]. Vers 1770, pour éviter toute confusion avec un autre Houdan, situé dans l’arrondissement de Mantes, on lui donna le nom de Hodenc-en-Bray. […] c’est à la ferme des Préaux, dépendant de la paroisse de Hodenc que naquit Patin. Sa famille y possédait de temps immémorial, à La Place, hameau situé dans cette paroisse, un “ lieu-dit ” qu’on appelle le “ Clos Patin ” » (Triaire). Hodenc-en-Bray se situe à mi-distance entre Beauvais, à l’est, et Gournay-en-Bray, à l’ouest, villes qui sont à une trentaine de kilomètres l’une de l’autre. Le hameau de La Place est à un kilomètre au nord de Hodenc-en-Bray. Guy Patin avait hérité de la ferme des Préaux et la vendit en 1667 (v. notes [3] de la lettre 708, et [10] de Comment le mariage et la mort de Robert Patin ont causé la ruine de Guy).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 13 juin 1644. Note 9

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0106&cln=9

(Consulté le 03.04.2020)

Licence Creative Commons