À Claude II Belin, le 12 octobre 1646
Note [9]

« et ce gratuitement ». Les inscriptions aux quatre premières années de médecine à la Faculté de Paris n’étaient pas tout à fait gratuites, mais d’un coût fort modique. Il n’en allait pas de même pour l’obtention des degrés (baccalauréat, licence, doctorat), pour laquelle il fallait débourser plusieurs milliers de livres.

V. note [16], lettre 117, pour le factum de Rouen contre les médecins de Montpellier.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 12 octobre 1646. Note 9

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0137&cln=9

(Consulté le 30.11.2020)

Licence Creative Commons