À Charles Spon, le 4 février 1650
Note [9]

Journal de la Fronde (volume i, fo 165 ro) :

« Mme et Mlle de Longueville partirent d’ici avec le petit comte de Dunois après minuit {a} à cheval et trouvèrent MM. de Matignon et de Beuvron, de Fort, Chambon et autres qui les attendaient avec 30 ou 40 chevaux hors la ville pour les escorter. Depuis l’on a eu avis qu’elles se sont jetées dans le Vieux Palais de Rouen avec le marquis de Beuvron qui en est gouverneur ; et d’autres assurent qu’elles sont à Dieppe. »


  1. Nuit du 18 au 19 janvier 1650.

Dieppe (Seine-Maritime), dans le Pays de Caux, à l’embouchure de l’Arques dans la Manche, était le grand port de mer (pêche et commerce) le plus proche de Paris (170 kilomètres). L’archevêque de Rouen en était seigneur temporel et spirituel.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 4 février 1650. Note 9

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0216&cln=9

(Consulté le 28.11.2022)

Licence Creative Commons